Ciné-club : La Petite Marchande de Soleil

Ciné-Club LA PETITE MARCHANDE DE SOLEIL

Djibril Diop Mambety
Sénégal
Conte moderne
45 minutes

Synopsis
Sili est une jeune fille pauvre et infirme (elle a contracté la poliomyélite et ne marche qu’avec des béquilles). Elle vit avec sa grand-mère aveugle, dans les faubourgs de Dakar.
En se rendant à la ville pour faire l’aumône, elle voit des garçons vendre le journal « le soleil » dans la rue.
Pourquoi ne pourrait-elle pas elle aussi se faire marchande de soleil et subvenir ainsi aux besoins de sa grand-mère et d’elle-même sans faire l’aumône ?
Le film raconte les aventures de Sili en butte avec de nombreux obstacles mais animée d’une volonté qui lui fait dire « On y va, on continue ».
Le réalisateur
Djibril Diop Mambety est né en 1945 dans la banlieue de Dakar et est décédé en 1998 à Paris.
C’est un autodidacte qui a dix-sept ans fonde le premier café-théâtre du Sénégal.
On lui doit des films qui sont des contes philosophiques aux allures de documentaires sur les petites gens du Sénégal auxquels il rend hommage.
La petite marchande de Soleil s’inscrit dans ce qui aurait dû être une trilogie mais dont nous n’avons que le deuxième volet : Le Franc.

Pour discuter après le film
• Les personnages féminins du film : Sili, la grand-mère et et la « folle »
• Les personnages masculins autour de Sili : Moussa, l’infirme ; Babou Seck ; l’homme au complet bleu ; les enfants de la rue
• Le film est-il un conte ou un documentaire ?
• Le motif du soleil et sa symbolique